auteurs

Eric Drooker

eric-drooker, biographie

New Yorkais de troisième génération, Eric Drooker naît en 1958 dans le Lower East Side, où il passe les quarante premières années de sa vie. Même après son déménagement en Californie, ce monstre urbain continue à le fasciner et reste au cœur de son œuvre.

À l’âge de douze ans, son grand-père lui offre La Ville et Mon livre d’heures, deux romans en gravures sur bois de Frans Masereel. Il découvre également les comics underground de Robert Crumb. Dans les années 70, il étudie la sculpture à la Cooper Union School of Art et s’installe près de Tompkins Park, dans la dixième avenue. Ses études achevées en 1983, il exerce divers métiers, puis commence à démarcher la presse afin de vivre de son art. Ses illustrations sont vues dans des journaux radicaux comme The People's Daily World ou The Progressive, diverses revues underground, des journaux de sans-abris ou encore dans le magazine pornographique Screw dans lequel il officie sous le pseudonyme de Dr. Ook.

Infatigable militant, il réalise d’innombrables caricatures politiques, tracts et « affiches de rue ». Le quartier entrant dans une phase de gentrification, Drooker se mobilise aux côtés des autres locataires et des sans-abris. Il participe aux émeutes de Tompkins Square Park en 1988, cet activisme lui valant quelques séjours en prisons.

Il rejoint l’équipe de World War 3 Illustrated, revue de bande dessinée militante fondée en 1980 par Seth Tobocman et Peter Kuper avec lesquels il partage, outre l'engagement politique, un graphisme anguleux et très contrasté. Il contribuera fréquemment à la revue et fera un temps partie de l'équipe éditoriale.

Constitué de trois récits muets réalisés sur une période de sept ans, Drooker publie Flood ! son premier livre en 1992. Notamment défendu par Art Spiegelman, Neil Gaiman et Frank Miller, le livre connaît un succès critique important et se voit attribuer un American Book Award. Des images issues de Flood ! ont été réutilisées par les groupes de rock Faith No More et Propagandhi et la Bibliothèque du Congrès fait l'acquisition en 2006 de l'ensemble des planches originales du livre.

Dans les années 90, Drooker élargit son champ d'action en se lançant dans la peinture. Le trait se fait moins anguleux, la couleur fait son apparition. Son travail est remarqué par le New York Times, il commence alors à travailler régulièrement pour des médias institutionnels (The New Yorker, dont il signe des couvertures, Newsweek, The Village Voice…) tout en poursuivant sa collaboration avec les médias alternatifs.

Toujours très actif dans le Lower East Side, il côtoie régulièrement Allen Ginsberg. Ils réalisent ensemble le livre Illuminated Poems, peu de temps avant la mort de Ginsberg. En 1998 paraît Street Posters and Ballads of the Lower East Side, une anthologie de planches de bandes dessinées, d'images, mais aussi de chansons et de poèmes. Son second roman graphique Blood Song — Une ballade silencieuse paraît en 2002. Si cette parabole muette du XXIe siècle partage avec Flood ! certains thèmes, elle délaisse l’aspect autobiographique pour gagner en universalité. L’approche graphique est également très différente, largement adoucie, aérienne, notamment inspirée par la découverte de la peinture extrême-orientale. Enfin, en 2010, Eric Drooker adapte en film d'animation le poème d'Allen Ginsberg Howl pour le long-métrage du même titre dirigé par Rob Epstein et Jeffrey Friedman.

eric-drooker, biographie