livres

Le poulet du dimanche, couverture

21,5 x 28 cm
120 pages en noir & blanc
couverture souple à rabats
ISBN : 978-2-84841-007-4
Paru en février 2007, disponible
16€

Le poulet du dimanche

par Sylvie Fontaine

PRIX DE LA BANDE DESSINÉE FÉMININE AU 5E SALON DE LA BD ENGAGÉE DE LYON

Aboutissement de plusieurs années de maturation, Sylvie Fontaine illustre dans son Poulet du dimanche une chronique de la métamorphose.

Succession de saynètes de la vie quotidienne où chaque individu devient l’objet de mutations toujours déconcertantes, le livre met en jeu des rapports humains soudainement transfigurés par cette intrusion du fantastique. En quelques cases, un repas de famille dégénère en cabinet du difforme. Un rendez-vous galant devient chaos émotionnel. Les membres ou les visages prennent des formes montrueuses ou séduisantes. Les décors eux-mêmes se trouvent entraînés dans une poésie du quotidien.

Suivant minutieusement ce principe, l’auteur dissèque dans les différents chapitres du livre les frustrations et les bonheurs de l’adolescence, des rapports amoureux ou encore de la maternité. Accompagnant ces variations thématiques, le dessin se métamorphose lui-même, évoluant d’un traitement réaliste à une approche plus cartoon, en passant par des dessins très expressifs réalisés au pinceau. L’ensemble forme une narration muette qui, à l’instar des rêves où tout s’enchaîne sans causes ni conséquences, invite à la contemplation.

Sixième album de Sylvie Fontaine, notamment après Cubik (La Cafetière) et Calamity (BFB), Le poulet du dimanche est préfacé par Mœbius.

« J'ai fait les premiers dessins du Poulet du dimanche il y a dix ans. La première planche, celle qui a généré tout le reste, est celle de la famille où la mère devient tentaculaire, le père se transforme en homme invisible et l'enfant se change en masse piquante. Le dessin a intéressé Mœbius qui devait à l'époque participer à un journal appelé Le philographe. C'était un projet volumineux auquel participaient beaucoup de dessinateurs connus. Casterman l'a gardé sous le coude et finalement rien ne s'est fait. J'ai continué seule en suivant les directions variées voire proliférantes que me suggérait le dessin. Le poulet du dimanche est une somme des expériences graphiques que j'ai faites jusqu'à aujourd'hui. C'est aussi la preuve que par une sorte d'effet papillon un seul dessin peut en générer des centaines. »

Sylvie Fontaine

Le poulet du dimanche, illustration